15 juillet 2021

Le MIFI joue à la loterie avec l’espoir des réfugiés et leurs familles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

MONTRÉAL, le 12 mai 2021 – Le Regroupement des organismes et groupes de parrainage des réfugiés au Québec (ROGPRAQ) et la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI) expriment leur ferme désaccord face au système de loterie mis en place par le gouvernement Legault pour sélectionner aléatoirement quelles familles réfugiées en attente pourront finalement s’installer au Québec. Ce système maintiendra dans des situations précaires et dangereuses ces familles, qui auraient été possiblement accueillies au Québec autrement.

Alors que le gouvernement met l’emphase sur les familles, les membres du ROGPRAQ sont choqués de constater que le gouvernement du Québec ferme les yeux sur le risque réel de séparation des familles, comme conséquence de leur sélection « au hasard ».

Ce système est incompatible avec les principes et valeurs humanitaires de la société québécoise. Depuis des décennies, le Québec accueille des milliers de réfugiés et, souvent, réunit des familles tout en offrant un nouveau départ dans un environnement sécuritaire. Le gouvernement doit abandonner son système de loterie, régler les dossiers en attente et appuyer les efforts des organismes et des groupes de parrainage québécois.

À propos de la TCRI

La Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI) regroupe plus de 165 organismes œuvrant auprès des personnes réfugiées, immigrantes et sans statut partout au Québec.

Télécharger le communiqué