Pour devenir membre de la TCRI, il faut être un organisme communautaire sans but lucratif légalement constitué depuis au moins 1 an et répondre aux conditions suivantes :

1) Avoir une mission qui vise le soutien et la défense des personnes réfugiées et immigrantes.

2) Être dirigé par un conseil d'administration démocratiquement élu, autonome, et indépendant du secteur public et para-public.

3) Adhérer à la mission, aux objectifs et aux revendications de la TCRI

La TCRI poursuit ses efforts pour orienter son action vers ses organismes membres en les faisant bénéficier d'une meilleure visibilité sur la place publique tout en valorisant leur travail auprès des nouveaux arrivants. La TCRI démontre ainsi la vitalité de ses structures et sa capacité de répondre adéquatement aux besoins de ses membres et des personnes qu'ils desservent.

Plusieurs comités de travail permettent aux intervenants d'approfondir leurs réflexions sur des préoccupations particulières et de développer leurs pratiques et actions portant sur des problématiques de protection, d'accueil- établissement, d'employabilité, de régionalisation de l'immigration, des jeunes, des femmes.

Ces actions sont menées grâce à la combinaison de plusieurs moyens:

  •  Dialogue et collaboration avec les représentants de divers paliers gouvernementaux afin d'assurer une bonne circulation d'information et une meilleure coopération entre ceux-ci et les organismes communautaires.
  • Formation à l'intention des intervenants des organismes œuvrant auprès des nouveaux arrivants, portant sur les questions d'accueil, d'établissement, d'intégration et sur les relations interculturelles.
  • Participation active à la conception, dans la coopération et la vigilance critique, des politiques et programmes gouvernementaux en matière d'immigration et d'intégration.
  • Recherche-action pour la mise en valeur des pratiques communautaires et alternatives et l'appropriation du pouvoir en recherche par les instances communautaires.

A venir...

L’histoire de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI) est étroitement liée à celle des conflits internationaux et à l’évolution du partage des responsabilités en matière d’immigration entre les gouvernements fédéral et provincial. Elle est aussi liée aux rapports de forces et aux enjeux qui ont modelés l’opinion publique et influencés l’action gouvernementale vis-à-vis des personnes réfugiées et immigrantes ainsi qu’à la dynamique des relations entre le mouvement communautaire et l’État. L’histoire de la TCRI est également celle de l’engagement d’une multitude de personnes impliquées dans la lutte toujours plus difficile pour la protection des droits des réfugiés et des immigrants, pour le support à leur établissement et intégration à la société d’accueil de manière à ce qu’ils puissent exprimer eux-mêmes leurs besoins avec une chance d’être entendus. C’est l’histoire d’un regroupement qui s’efforce de ne pas perdre le cap qu’il s’est donné il y a 37 ans : la défense du droit des personnes réfugiées, immigrantes et sans statut à une citoyenneté pleine et entière au sein de la société québécoise.

Lire l'historique au complet sur wikiaca :
http://wikiaca.org/wiki/Immigration_et_int%C3%A9gration_(Secteur)

ou télécharger le document :
pdfHistorique_TCRI.pdf