Montréal, le 27 novembre 2017 - C’est sans grande surprise que les organismes en intégration et en francisation ont pris connaissance du rapport de la Vérificatrice générale du Québec en matière d’intégration et de francisation des nouveaux arrivants. Les organismes accueillent favorablement les recommandations et souhaitent contribuer à leur mise en oeuvre. La TCRI* et le ROFQ* ont interpellé le ministère de l’Immigration (MIDI) à maintes reprises sur la plupart des situations critiques soulevées dans le rapport au niveau de la francisation et du Programme Réussir l’intégration (PRInt). Les faiblesses du ministère à l’égard de la gestion des programmes, de l’évaluation des besoins des nouveaux arrivants et des suivis ont été largement documentées dans de nombreux mémoires et avis de la TCRI et du ROFQ.

« Les organismes se réjouissent de l’engagement du ministère à prendre en compte les recommandations de la Vérificatrice générale et à amorcer un changement de cap dans ses priorités » déclare Lida Aghassi, Coprésidente de la TCRI. « Évaluer les programmes et les services ne peut qu’être bénéfique pour nos usagers. »
« Dans la foulée des nouveaux engagements du ministère, nous encourageons celui-ci à collaborer avec les organismes communautaires afin de pouvoir contribuer à la réalisation de son nouveau plan d’action », souligne Hassan Hassani, Président du ROFQ.
La reddition de comptes des organismes

Que ce soit l’évaluation des besoins, la mesure des résultats ou la reddition de comptes, rappelons que les organismes de francisation et du PRInt sont soumis à des obligations de résultats et de reddition de comptes selon des standards très élevés, comparées à d’autres secteurs de l’action communautaire autonome. A cet effet, les organismes transmettent des centaines de milliers de données informatisées (par l’outil informatique CERI-GES) chaque année au ministère. Cependant le MIDI ne semble pas être en mesure de les traiter ou de les analyser à des fins d’évaluation ou de mesures de résultats. Autant en francisation qu’en services d’accueil et d’intégration, les organismes desservent environ 16 000 personnes en francisation et quelque 50 000 en services individuels. Tous ces services font l’objet d’évaluations internes qui indiquent généralement un taux de satisfaction élevé de la part des usagers. Toutes les informations et données traitant de la performance des pratiques des organismes sont disponibles et amplement documentées. D’ailleurs l’exercice de certification des organismes que le MIDI a mené en 2014 en matière de gouvernance a permis de mettre à jour diverses mesures pour s’assurer de la qualité des services offerts aux nouveaux arrivants.
- 30 -
Contacts : Stephan Reichhold (TCRI) 514 -791-2455 www.tcri.qc.ca
Georgina Kokoun (ROFQ) 514-962-3642 www.rofq.info

* TCRI - La Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes regroupe 143 organismes oeuvrant auprès des personnes réfugiées, immigrantes et sans statut au Québec * ROFQ - Le Regroupement des organismes en francisation du Québec regroupe 60 organismes oeuvrant dans le domaine de l’intégration sociolinguistique des personnes immigrantes au Québec

Communiqué_TCRI_ROFQ_VGQ_27.11.2017.pdf