Le volet femmes de la TCRI a été créé en août 2009 suite aux inquiétudes exprimées par le Comité de réflexion sur la situation des femmes immigrées et racisées et par des organismes membres de la TCRI, qu’il s’agisse d’organismes impliqués auprès des femmes immigrées ou d’organismes mixtes offrant des services aux personnes immigrantes et réfugiées, concernant la situation et les besoins spécifiques des femmes immigrées auxquels ils n’arrivent pas à répondre.

Les inquiétudes portaient, non seulement sur la question de leur situation socioéconomique (précarité économique, faibles revenus, secteurs d’emploi occupés, violence, exclusion sociale), mais aussi sur la pérennité de statuts d’immigration qui les maintiennent et renforcent même parfois leurs situations de précarité et d’inégalité par rapport au pays d’origine. Pour commencer, la TCRI a décidé de se pencher prioritairement sur leur situation et sur leurs besoins particuliers en documentant la réalité, les particularités et le vécu des femmes immigrantes à Montréal et en régions.

Le volet femmes de la TCRI prend en compte les obstacles dus à de multiples facteurs et discriminations liés à leur parcours et à leur sexe et qui défavorisent les femmes immigrées et racisées, en termes d’accès aux services d’intégration mis en œuvre dans les organismes membres de la TCRI, ainsi qu’à l’exercice de leur leadership et de leur citoyenneté pleine et entière.

En plus des divers activités et projets développés, le volet femmes de la TCRI vise à obtenir des changements structurels qui apporteront des résultats significatifs et concrets dans la vie des femmes en agissant sur les raisons de leur isolement, de leur précarité économique en développant leur leadership et leur participation et en outillant les organismes à concevoir des projets en fonction de ces réalités et à à intervenir auprès de leurs clientèles en tenant compte des besoins spécifiques des femmes immigrantes.